Military History Books
by Harold A. Skaarup   www.SilverHawkAuthor.com   
 
Artillery (6) Québec City, la Citadelle

Artillerie préservée au Québec,

La Citadelle

Artillery preserved in Québec,

The Citadel

Data current to 21 Dec 2020.

The aim of this website is to locate, identify and document every historical piece of artillery preserved in Canada.  Many contributors have assisted in the hunt for these guns to provide and update the data found on these web pages.  Photos are by the author unless otherwise credited.  Any errors found here are by the author, and any additions, corrections or amendments to this list of Guns and Artillery in Canada would be most welcome and may be e-mailed to the author at hskaarup@rogers.com.

For all official data concerning the Royal Regiment of Canadian Artillery, please click on the link to their website:

The Royal Regiment of Canadian Artillery

Note: Back in the day, artillery in Canada was referred to by its radio call sign "Sheldrake".  It is now referred to by its "Golf" call sign.  (Acorn sends)

Le but de ce site Web est de localiser, d'identifier et de documenter chaque pièce d'artillerie historique conservée au Canada. 
De nombreux contributeurs ont aidé à la recherche de ces armes à feu pour fournir et mettre à jour les données trouvées sur
ces pages Web. Les photos sont de l'auteur, sauf indication contraire. Toute erreur trouvée ici est de l'auteur, et tout ajout, correction
ou amendement à cette liste d'armes à feu et d'artillerie au Canada serait le bienvenu et peut être envoyé par courriel à l'auteur
à hskaarup@rogers.com.
Pour toutes les données officielles concernant le Régiment royal de l'Artillerie canadienne, veuillez cliquer sur le lien vers 
leur site Web: du Régiment royal de l'Artillerie canadienne. Remarque: À l'époque, l'artillerie au Canada était désignée par son indicatif d'appel radio «Sheldrake». Il est maintenant
désigné par son indicatif d'appel "Golf". (Acorn envoie)
Une traduction au français pour l'information technique présente serait grandement apprécié.  Vos corrections, changements 
et suggestions sont les bienvenus, et peuvent être envoyés au hskaarup@rogers.com.

Guns and Cannon

Those of us with an interest in old guns and cannon generally have to sort them out by size and purpose.  If the weapon can be transported by manpower alone, and if it relies on direct hits to kill, then it is classed as a gun.  If it takes more than one gunner to operate and is too heavy to be transported by manpower alone, and if its main purpose is to kill via shrapnel or concussion or to destroy obstacles, then it is a cannon.  Even when they are not in action against a target that can shoot back, they can be extremely dangerous, particularly when at sea.

Armes à feu et canon

Ceux d'entre nous qui s'intéressent aux vieilles armes à feu et aux canons doivent généralement les trier par taille et par objectif. Si 
l'arme peut être transportée uniquement par la main-d'œuvre et si elle repose sur des coups directs pour tuer, elle est alors classée
comme une arme à feu. S'il faut plus d'un tireur pour opérer et qu'il est trop lourd pour être transporté par la main-d'œuvre seule, et si
son objectif principal est de tuer par shrapnel ou commotion cérébrale ou de détruire des obstacles, alors c'est un canon. Même
lorsqu'ils ne sont pas en action contre une cible qui peut riposter, ils peuvent être extrêmement dangereux, en particulier en mer.

 (IWM Photo, TR 1347) 

Prime Minister William Lyon McKenzie King, Prime Minister Winston Churchill, and President Franklin Delano Roosevelt with the Earl of Athlone, Governor General of Canada, during the Quadrant Conference.  The 1943 Quebec Conference was a secret military conference between the American, British, and Canadian governments held at La Citadelle.

Le Premier ministre William Lyon McKenzie King, le Premier ministre Winston Churchill et le président Franklin Delano Roosevelt
avec le comte d'Athlone, gouverneur général du Canada, lors de la Conférence du Quadrant. La Conférence de Québec de 1943 était
une conférence militaire secrète entre les gouvernements américain, britannique et canadien tenue à La Citadelle.

 (Library and Archives Canada Photo, MIKAN No. 4234391)

La Citadelle de Québec, R22eR, ca 1965. 

 (Library and Archives Canada Photo, MIKAN No. 3401078)

La Citadelle de Québec, HM Queen Elizabeth II with Right Honorable Georges P. Vanier, Governor General of Canada, Oct 1964.

La Citadelle de Québec, SM la Reine Elizabeth II avec le très honorable Georges P. Vanier, gouverneur général du Canada, octobre 1964.

(Library and Archives Canada Photo, MIKAN No. 3245964)

La Citadelle de Québec, winter gun drill with horse-drawn sled, 1885.

La Citadelle de Québec, foret à canon d'hiver avec traîneau tiré par des chevaux, 1885.

 (Musée Royal 22e Régiment - Caporal David Robert Photo)

  (chensiyuan Photo)

La Citadelle de Québec, aerial view in winter.  

La Citadelle de Québec, vue aérienne en hiver.

La Citadelle de Québec, diagram showing the placement of large guns on display.

La Citadelle de Québec, diagramme montrant l'emplacement des gros canons exposés.

 (Jean Gagnon Photo)

Cast Iron 32-pounder 17-cwt Smoothbore Muzzleloading Carronade with a Blomefield pattern breeching ring, weight 17-x-x (>3,584 lbs), mounted on a wood naval gun carriage.  No. 1 of 2 in front of the Residence of the Governor General, la Citadelle de Québec.

Carronade à chargement par la bouche lisse de 32 livres de 17 cwt en fonte avec un anneau de culasse à motif Blomefield, 
poids 17-x-x (> 3584 livres), montée sur un chariot de canon en bois. N ° 1 sur 2 devant la Résidence du gouverneur général,
la Citadelle de Québec.

 (Fishead64 Photo)

Cast Iron 32-pounder 17-cwt Smoothbore Muzzleloading Carronade with a Blomefield pattern breeching ring, weight 17-x-x (>3,584 lbs), mounted on a wood naval gun carriage.  No. 2 of 2 in front of the Residence of the Governor General, la Citadelle de Québec.

Carronade à chargement par la bouche lisse de 32 livres de 17 cwt en fonte avec un anneau de culasse à motif Blomefield, 
poids 17-x-x (> 3584 livres), montée sur un chariot de canon en bois. No 2 sur 2 devant la Résidence du Gouverneur général,
la Citadelle de Québec.

 (Jean Gagnon Photo, left, Gilles Y. Hamel Photo, right)

Blomefield Cast Iron 32-pounder 56-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight >(6,000 lbs), maker and Serial No. TBC.  Mounted on a iron garrison gun carriage.  No. 1 in front of the former Hospital Administration Building, Mann’s Bastion, No. 1 of 2.

Blomefield Cast Iron 32 livres 56-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, poids> (6000 lbs), fabricant et numéro de série TBC. Monté sur un chariot de canon de garnison de fer. N ° 1 en face de l'ancien bâtiment administratif de l'hôpital, Bastion de Mann, n ° 1 sur 2.

 (Óðinn Photo)

Blomefield Cast Iron 32-pounder 56-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight >(6,000 lbs), maker and Serial No. TBC.  Mounted on a iron garrison gun carriage.  No. 2 in front of the former Hospital Administration Building, Mann’s Bastion,

No. 1 of 2.

Blomefield Cast Iron 32 livres 56-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, poids> (6000 lbs), fabricant et numéro de série TBC. 
Monté sur un chariot de canon de garnison de fer. N ° 2 en face de l'ancien bâtiment administratif de l'hôpital, Bastion de Mann,
n ° 1 sur 2.

 (KEDL Photo)

75-mm M20 Recoilless Rifle, inside the Museum Annex.  Located in the Quebec Citadel National Historic Site of Canada within the King’s Bastion and adjacent to the Governor General’s Residence, Building No. 10, also known as the Former Military Prison or Museum Annex, is a two-story rectangular stone structure with a hipped roof pierced by three brick chimneys.

Fusil sans recul M20 de 75 mm, à l'intérieur de l'annexe du musée. Situé dans le lieu historique national du Canada de 
la Citadelle de Québec, à l'intérieur du Bastion du Roi et à côté de la résidence du gouverneur général, le bâtiment n ° 10,
également connu sous le nom de l'ancienne prison militaire ou annexe du musée, est une structure en pierre rectangulaire
de deux étages avec un toit en croupe percé de trois cheminées en brique.

 (Greymouser Photo)

Cast Iron 10-inch 16-cwt Smoothbore Muzzleloading Land Service Mortars, forward of the inside entrance to the Citadel.

Mortiers de service terrestre à chargement par muzzlel à alésage lisse de 10 po 16 cwt en fonte, à l'avant de l'entrée intérieure 
de la Citadelle.

 

Cast Iron 10-inch 16-cwt Smoothbore Muzzleloading Land Service Mortar, weight 16-1-8 (1,828 lbs), (Serial No. 241) on right trunnion, broad arrow mark,  No. 1 of 2, set near the guard house at the inside entrance to the Citadel.

Mortier de service terrestre à chargement par muzzlel à alésage lisse de 10 pouces 16 cwt, poids 16-1-8 (1828 lb), (numéro de série 241) sur le tourillon droit, marque de flèche large, n ° 1 sur 2, situé près du poste de garde à l'entrée intérieure de la Citadelle.

 

Cast Iron 10-inch 16-cwt Smoothbore Muzzleloading Land Service Mortar, weight 16-1-11 (1,831 lbs), (Serial No. 156).  No. 2 of 2, set near the guard house at the inside entrance to the Citadel.

Mortier de service terrestre à chargement par muzzlage à alésage lisse de 10 pouces 16 cwt, poids 16-1-11 (1831 lb), 
(n ° de série 156). N ° 2 sur 2, situé près de la maison des gardes à l'entrée intérieure de la citadelle.

 (Jean Gagnon Photo)

Cast Iron Smoothbore Muzzleloading Guns arrayed along the King's Bastion on the Northeast corner of the Citadel.

Des canons à chargement par muzzl à âme lisse en fonte disposés le long du Bastion du Roi, à l'angle nord-est de la

Citadelle.

 (James Simmonds Photos)

80-pounder 5-ton Palliser-Converted Rifled Muzzleloading Gun (Serial No. 1776, 1867), (RGF No. 109, I, 1869) on the left trunnion.  Trunnion marked weight 11,228 lbs, Preponderance 1,417 lbs.  Sir W.G. Armstrong & Co. (WCo) on right trunnion.  CV, C.  The muzzle of the gun is marked C.N. 1648.  This gun was converted from a 68-pounder 95-cwt smoothbore gun and is mounted on a 7-inch 7-ton iron traversing carriage.  Museum tag 90-989-1.  1860. 

In 1879, a report to Parliament noted that Sir William Palliser had donated a 7-inch and 8-inch gun to the Dominion “converted to his system”.  The 1894 inventory records a 7-inch 68-pounder and an 8-inch 68-pounder at Quebec – both cast iron converted (i.e. SBML to RML) guns.  Not to be confused with the RBL 7-inch Gun made by Armstrong, at Quebec, or the RML 7-inch 6.5 ton Gun at Esquimalt.  There is an issue with this data, in that the 68-pounder 95 cwt calibre 8.12-inch gun was converted to the Palliser 80-pounder 7-ton calibre 6.3-inch gun – all the Palliser conversions were to 6.3 inch calibre so they could fire the 32-pounder SB ammo, although the shells were not interchangeable.  One of these is at Quebec today.  The conversions were all from the 95-cwt gun - Owen 1879.  This could account for the 8-inch 68-pounder.  Doug Knight.

The 68-pounder was the most successful of the three new heavy guns brought into service by the British in the 1840s (the others were the 42 and 56-pounders).  According to Miller, it “is the most powerful smooth-bored gun in the service; it gives the longest ranges, throws the greatest projectile, and is generally the most accurate in its fire…”  David McConnell, British Smooth-Bore Artillery: A Technological Study, (Ottawa, Minister of Supply and Services Canada, 1988), p. 55.

Pistolet à chargement par la bouche rayé Palliser converti de 80 livres, 5 tonnes (n ° de série 1776, 1867) (RGF n ° 109, I, 1869) 
sur le tourillon gauche. Poids de tourillon marqué 11,228 lbs, prépondérance 1,417 lbs. Sir W.G.Armstrong & Co. (WCo) sur le tourillon
droit. CV, C. La bouche du pistolet est marquée C.N. 1648. Ce pistolet a été converti à partir d'un canon à alésage lisse de 68 livres et 95 cwt
et est monté sur un chariot traversant en fer de 7 pouces et 7 tonnes. Étiquette de musée 90-989-1. 1860. En 1879, un rapport au Parlement indiquait que Sir William Palliser avait fait don d'un canon de 7 et 8 pouces au Dominion
«converti à son système». L'inventaire de 1894 enregistre un canon de 7 pouces de 68 livres et un de 8 pouces de 68 livres à
Québec - les deux canons en fonte (c.-à-d. SBML en RML). À ne pas confondre avec le pistolet RBL 7 pouces fabriqué par
Armstrong, à Québec, ou le pistolet RML 7 pouces 6,5 tonnes à Esquimalt. Il y a un problème avec ces données, dans la
mesure où le pistolet de 68 livres de calibre 95 cwt 8,12 pouces a été converti en pistolet Palliser 80 livres de 7 tonnes de
calibre 6,3 pouces - toutes les conversions Palliser étaient de calibre 6,3 pouces afin qu'elles puissent tirer les munitions SB
de 32 livres, bien que les obus ne soient pas interchangeables. L'un d'eux est à Québec aujourd'hui. Les conversions provenaient
toutes du canon de 95 cwt - Owen 1879. Cela pourrait représenter le 8 pouces de 68 livres. Doug Knight. Le 68 livres était le plus réussi des trois nouveaux canons lourds mis en service par les Britanniques dans les années 1840
(les autres étaient les 42 et 56 livres). Selon Miller, c'est «le pistolet à alésage lisse le plus puissant du service; il donne les
portées les plus longues, lance le plus gros projectile et est généralement le plus précis dans son tir… »David McConnell,
British Smooth-Bore Artillery: A Technological Study, (Ottawa, Ministre des Approvisionnements et Services Canada, 1988), p. 55.

 (James Simmonds Photos)

80-pounder 5-ton Palliser-Converted Rifled Muzzleloading Gun (Serial No. 1708, 1867), (RGF No. 6, I, 1869) on the left trunnion.  Trunnion marked weight 10,962 lbs, Preponderance 1,375 lbs.  Sir W.G. Armstrong & Co. on the right trunnion.  The muzzle of the gun is marked C.N. 1648.  This gun was converted from a 68-pounder 95-cwt smoothbore gun and is mounted on a 7-inch 7-ton iron traversing carriage.  Museum tag HG 49.  1860.  The gun is marked EXPN 352A.  Weight 95-1-0, (10,668 lbs), 1861.  Museum tag 86-31-1, 1860.  Museum tag No. HG 49.

Pistolet à chargement par la bouche rayé Palliser converti de 80 livres, 5 tonnes (n ° de série 1708, 1867), (RGF n ° 6, I, 1869) 
sur le tourillon gauche. Poids du tourillon marqué 10 962 lb, prépondérance 1 375 lb. Sir W.G.Armstrong & Co. sur le tourillon
droit. La bouche du pistolet est marquée C.N. 1648. Ce pistolet a été converti à partir d'un canon à alésage lisse de 68 livres et
95 cwt et est monté sur un chariot traversant en fer de 7 pouces et 7 tonnes. Étiquette de musée HG 49. 1860. L'arme est
marquée EXPN 352A. Poids 95-1-0, (10 668 lb), 1861. Étiquette de musée 86-31-1, 1860. Étiquette de musée no HG 49.

 (Internet Photo)

 (Réjean Montmarquet Photos)

Armstrong Cast Iron 7-inch 82-cwt (110-pounder) Breech-Loading Rifle, weight 81-2-0 (9,130 lbs), mounted on a wood gun carriage, DND 4G-59, Museum No. 86-8-1.

Armstrong Cast Iron 7-inch 82-cwt (110-pounder) Breech-Loading Rifle, weight 81-2-2 (9,128 lbs), mounted on a wood gun carriage, DND HG-50, Museum No. 86-14-1.

Armstrong Cast Iron 7-inch 82-cwt (110-pounder) Breech-Loading Rifle, weight 81--- (>9,100 lbs), mounted on a wooden carriage, Museum No. 90-863-1.

Fusil à chargement par la culasse Armstrong Font Iron 7 pouces 82 cwt (110 livres), poids 81-2-0 (9130 lb), monté sur un chariot 
de canon en bois, DND 4G-59, musée n ° 86-8-1. Fusil à chargement par la culasse Armstrong Font Iron 7 pouces 82-cwt (110 livres), poids 81-2-2 (9128 lbs), monté sur un chariot
de canon en bois, DND HG-50, musée n ° 86-14-1. Fusil à chargement par la culasse Armstrong Font Iron 7 pouces 82 cwt (110 livres), poids 81 --- (> 9100 lbs), monté sur un chariot
en bois, Musée n ° 90-863-1.

 (Réjean Montmarquet Photos)

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on a wood naval gun carriage.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, poids inconnu (> 5000 lbs), monté sur un chariot 
de canon naval en bois.

 (James Simmonds Photos)

 (Gilles Y. Hamel Photo)

9-inch 12-ton Mk II Muzzleloading Rifle, weight 12-11-1-0, (12 X 2,240 lbs = 26,880 lbs) + (11 X 112 lbs = 1,232 lbs) + 28 lbs = 28,140 lbs, mounted on an iron traversing gun carriage, DND 4G-48, 587, Museum No. 86-10-1.

Carabine Mk II 9 pouces 12 tonnes, poids 12-11-1-0, (12 X 2,240 lbs = 26880 lbs) + (11 X 112 lbs = 1232 lbs) + 28 lbs = 
28140 lbs, montée sur un fer traversant le chariot de canon, MDN 4G-48, 587, Musée no 86-10-1.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), Samuel Walker & Company of Rotherham, England (WCo) on left trunnion, (240) on right trunnion, la Citadel, Quebec.  Library and Archives Canada Photo, MIKAN No. 4235669)

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, poids inconnu (> 5000 lbs), Samuel Walker & Company of Rotherham, England (WCo) sur le tourillon gauche, (240) sur le tourillon droit, la Citadel, Québec. Photo de Bibliothèque et Archives Canada, MIKAN no. 4235669)

There are seven Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Guns, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on iron garrison 24-pounder gun carriages, aligned in a row on the ramparts of the NW corner of the Citadel.  (A few of these guns have changed position).

Il y a sept Blomefield Cast Iron 24-Pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Guns, poids inconnu (> 5000 lbs), montés sur des wagons de 24 livres de garnison en fer, alignés en rang sur les remparts du coin nord-ouest de la Citadelle. (Quelques-uns de ces pistolets ont changé de position)

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on an iron garrison 24-pounder traversing gun carriage.  No. 1.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on an iron garrison 24-pounder traversing gun carriage.  No. 2.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on an iron garrison 24-pounder traversing gun carriage.  No. 3.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on an iron garrison 24-pounder traversing gun carriage.  No. 4.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on an iron garrison 24-pounder traversing gun carriage.  No. 5.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on an iron garrison 24-pounder traversing gun carriage.  No. 6.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, weight unknown (>5,000 lbs), mounted on an iron garrison 24-pounder traversing gun carriage No. 7.

Blomefield Cast Iron 24-pounder 50-cwt Smoothbore Muzzleloading Gun, poids inconnu (> 5000 lbs), monté sur une garnison de 
fer de 24 livres traversant un chariot de canon. N ° 1 à 7.

Cast Iron 32-pounder 17-cwt Smoothbore Muzzleloading Carronade with a Blomefield pattern breeching ring, weight 17-1-0 (1,932 lbs), mounted on an iron garrison carriage South of the main entrance.  One of a number of SBML Carronades of various sizes are mounted in various locations on the ravelins and ramps inside the Citadel.

Carronade à chargement par la bouche lisse de 32 livres de 17 cwt en fonte avec anneau de culasse à motif Blomefield, poids 
17-1-0 (1 932 lb), montée sur une voiture de garnison en fer au sud de l'entrée principale. L'une des nombreuses carronades
SBML de différentes tailles est montée à divers endroits sur les ravelins et les rampes à l'intérieur de la Citadelle.

 (James Simmonds Photo)

1-pounder QF Mk. 1, V.S.M. (Vickers, Sons & Maxim LL) 1905 Automatic Gun, aka "pom-pom",  weight (410 lbs), (Serial No. 2492), Reg. No. 112, mounted on a wheeled carriage near the Royal 22e Regiment Museum.

1 livre QF Mk. 1, V.S.M. (Vickers, Sons & Maxim LL) 1905 Pistolet automatique, alias "pom-pom", poids (410 lb), 
(numéro de série 2492), Reg. N ° 112, monté sur une voiture à roues près du
musée Royal 22e Régiment.

 (R22eR Museum Photo)

1-pounder QF Mk. 1, V.S.M. (Vickers, Sons & Maxim LL) 1905 Automatic Gun, aka "pom-pom",  weight (410 lbs), (Serial No. unknown), Reg. No. unknown, mounted on a wheeled carriage inside the Royal 22e Regiment Museum.

1 livre QF Mk. 1, V.S.M. (Vickers, Sons & Maxim LL) 1905 Automatic Gun, aka "pom-pom", poids (410 lbs), (Serial No. unknown), Reg. Non inconnu, monté sur une voiture à roues à l'intérieur du musée Royal 22e Régiment.

 (Normand Roberge Photos)

.303-inch Vickers-Maxim machine gun, Model 1898, mounted on a wheeled gun carriage with limber inside the museum.

Mitrailleuse Vickers-Maxim de .303 pouces, modèle 1898, montée sur un chariot de canon à roues avec souplesse à l'intérieur 
du musée.

 (Library and Archives Canada Photo, MIKAN No. 3397899)

German First World War 21-cm Mörser captured by Canadians with the 13th Battalion, Amiens, France, Aug 1918.

Mörser allemand de 21 cm de la Première Guerre mondiale capturé par des Canadiens avec le 13e Bataillon, Amiens, 
France, août 1918.

 (James Simmonds Photos)

 (Jean Gagnon Photos)

 (Van Felt Photo)

 (Larry Dunn Photo)

German First World War 21-cm Mörser 1916 neuer Art (21-cm Mrs 16 n.A.) Heavy Mortar, (Serial Nr. 825) on the breech, (Mrs Nr. 1237) on the trail.  This Mrs 16 was captured on 3 Sep 1918 by a Battalion of the 11th Infantry Brigade, 4th Canadian Division, Canadian Expeditionary Force (CEF), on a road NE of Villers-lez-Cagnicourt, France.

Mörser 1916 Neuer Art (21 cm Mrs 16 n.A.) Heavy Mortar, (Serial Nr. 825) sur la culasse, (Mrs Nr. 1237) sur la piste. Cette Mme 16 a été 
capturée le 3 septembre 1918 par un bataillon de la 11e brigade d'infanterie, 4e division canadienne, Corps expéditionnaire canadien (CEC),
sur une route au nord-est de Villers-lez-Cagnicourt, en France.

There aren't very many of these 21-cm Mrs 10s left in the world.  Of the three that survive in Canada, there is this 1916 model in the Quebec Citadel, another 1910 model in Battlefield Park, Quebec City Park) and a 1910 model in the Canadian War Museum in Ottawa, Ontario.

In the UK, there are three 1910 models, with one each at Bovington, Duxford, and Inniskilling.  Australia has two 1910 models with one each at Childers and Melbourne, and three 1916 models, with one each at the Australian War Museum Canberra, another at Hobart and the third (with a blown barrel) in the Australian War Museum at Mitchell.  Another 1916 model is with the Peter Jackson collection at Omaka, New Zealand.

In the USA, there are four 1910 models with one each at Bloomington, Illinois, Clackamas, Oregon, Hickory, North Carolina, and Lowell, Montana).  There are ten 1916 versions, with one each at Waterbury, Connecticut (Serial Nr. 1233), Kennedy Park, Fall River, Massachusetts (Serial Nr. 839), Fort Meade, Maryland, Fort Sill, Oklahoma, Columbus, Kansas, Harrisonburg, Virginia, (Serial Nr. 913) Newport News, Virginia Wars Museu, Virginia (Serial Nr. -82), Victoria, Virginia (Serial Nr. 883), Corporal Willis S.Cole Military Museum, Kirtland, Washington, and Spring Green, Wisconsin (locked in full recoil position, damaged).

One is located at Spandau, Germany, one 1916 model is with the Musée Royal de l'Armée (presented with the tube in transport position on a Rohr Wagon) in Brussels, Belgium, and one 1916 version is with the Finnish Artillery Museum at Hameenlinna, Finland.
Il ne reste plus beaucoup de ces Mrs 10 de 21 cm dans le monde.  Des trois qui ont survécu au Canada, il y a ce modèle de 1916 
dans la Citadelle de Québec, un autre modèle de 1910 à Battlefield Park, parc de Québec) et un modèle de 1910 au Musée canadien
de la guerre à Ottawa, Ontario. Au Royaume-Uni, il existe trois modèles de 1910, dont un chacun à Bovington, Duxford et Inniskilling. L'Australie a deux
modèles de 1910 avec un chacun à Childers et Melbourne, et trois modèles de 1916, avec un chacun à l'Australian War Museum
Canberra, un autre à Hobart et le troisième (avec un canon soufflé) à l'Australian War Museum à Mitchell. Un autre modèle de
1916 est avec la collection Peter Jackson à Omaka, Nouvelle-Zélande. Aux États-Unis, il existe quatre modèles de 1910 dont un chacun à Bloomington, Illinois, Clackamas, Oregon, Hickory,
Caroline du Nord et Lowell, Montana). Il existe dix versions de 1916, avec une chacune à Waterbury, Connecticut
(Serial Nr.1233), Kennedy Park, Fall River, Massachusetts (Serial Nr.839), Fort Meade, Maryland, Fort Sill, Oklahoma,
Columbus, Kansas, Harrisonburg, Virginie, (Serial Nr.913) Newport News, Virginia Wars Museu, Virginie (Serial Nr. -82),
Victoria, Virginie (Serial Nr.883), Caporal Willis S.Cole Military Museum, Kirtland, Washington, et Spring Green,
Wisconsin (verrouillé en position de recul complet, endommagé). L'un est situé à Spandau, en Allemagne, un modèle de 1916 est au Musée Royal de l'Armée (présenté avec le tube en position
de transport sur un wagon Rohr) à Bruxelles, en Belgique, et une version de 1916 est avec le Musée d'artillerie finlandais à
Hameenlinna, Finlande.

 (Library and Archives Canada Photo, MIKAN No. 3597666)

25-pounder QF Field Gun, Valcartier, ca 1943.  Canon de campagne QF de 25 livres, Valcartier, vers 1943.

25-pounder QF Field Gun.  This gun is located between the Chapel and the parade square.

Canon de campagne QF de 25 livres. Cette arme est située entre la chapelle et la place de parade.

 (Library and Archives Canada Photo, MIKAN No. 4235756)

105-mm C1A1  live fire, Germany, 1964.  Tir réel C1A1 de 105 mm, Allemagne, 1964.

105-mm C1A1 M2A2 Howitzer, CDN No. unknown.  On the rampart above the 21-cm Mörser.

Obusier C1A1 M2A2 de 105 mm, numéro CDN inconnu.  Sur le rempart au-dessus du Mörser de 21 cm.

I would imagine that many of you who are reading this book are very likely familiar with the standard routine of military training exercises and the rigours of being in the field in all seasons, not to mention the conditions found on deployment these days. Whether or not you have experienced it, I am sure you can well imagine what it is like to train and work in the heat, the dust and the mosquitoes in summer, the wind, the rain and the mud in the spring and fall, the snow and the cold in the winter and of course the routine day-to-day challenges of combat exercises in the training areas of the Canadian Forces. For most in the Army, this includes CFB Gagetown, CFB Valcartier, CFB Petawawa, CFB Kingston, CFB Shilo, CFB Edmonton, CFB Wainwright, CFB Suffield and all the fields and exercise areas of LFAATC Aldershot and LFCATC Meaford and their environs.

As an Army Officer in the Canadian Forces, it has been my privilege to have served alongside a tremendous number of highly professional military men and women of our nation while taking part in training in Germany, the UK and the USA and while on operational deployments to Cyprus, Bosnia-Herzegovina and in Afghanistan. During my training and military professional development, I have learned much about our long military history. My interest in our multi-faceted historical record has led me to write about it and to seek out the stories about Canada's military servicemen and women and the tools and equipment they used to preserve our security when warclouds darkened our horizons.

As a military history enthusiast, I have learned over the years that there are many with similar interests in preserving our story. We have all seen the odd old gun or retired tank placed on display outside a Militia Drill Hall, War Memorial, city park site or Royal Canadian Legion Hall, and many will have enjoyed visiting a number of our military Museums. The vast majority of retired wartime combat equipment used by members of the CF have dwindled in number, many being scrapped, others being shot up as targets, while a few have been sold to overseas operators and collectors. Fortunately, a handful of important examples of retired CF guns and war machines have been preserved and may be found in a wide variety of locations throughout Canada.

Curators, docents and volunteers working in Canada's military museums have been successful in preserving a good number of retired military weapons of war and many are still being sought after and in some cases, being restored to running condition again. As an artist, photographer and military history enthusiast, I have attempted to keep track of where historic Canadian military equipment has survived and is presently located and to make that information available to others with the same interest. For those of like mind, the purpose of this handbook is to provide a simple checklist of the classic Great War and WWII artillery that is part of our military heritage and a location guide to where they can be found in Canada. The book includes a number of photographs to illustrate an example of each gun wherever possible, and lists the locations of the survivors by province.

The numbers of restored Canadian guns is actually increasing as a few rare examples are being recovered from scrapyards and monument sites and salvaged for restoration. (Ultra rare items such as Skink AA gun turrets come to mind). One of the aims of this book is to help an enthusiast track down these monuments and museum artefacts and to have a simple reference book on hand with more detailed information about them such as a serial number, a Museum location and contact information which might be helpful in learning a bit of the history of a particular vehicle. The guns detailed in this handbook are listed alphabetically by manufacturer, number and type in the order that they came into service with the CF. The data is also appended with a list of most of the current guns found in the various collections and Museums in Canada. The book is also meant to serve as a companion volume to "Ironsides", Canadian Tanks and Armoured Fighting Vehicle Museums and Monuments, also available online.

It is my sincere hope that more of the guns and artillery found in this list will one day be added to the record of historically important military armament survivors that have been recovered and restored.


Shelldrake can be ordered online in softcover or e-book at these bookstores:

http://www.amazon.ca/Shelldrake-Canadian-Artillery-Museums-Monuments/dp/1469750007/ref=sr_1_44?s=books&ie=UTF8&qid=1331231081&sr=1-44

http://www.amazon.com/Shelldrake-Canadian-Artillery-Museums-Monuments/dp/1469750007/ref=sr_1_45?s=books&ie=UTF8&qid=1331231130&sr=1-45

http://bookstore.iuniverse.com/Products/SKU-000542288/Shelldrake.aspx

http://www.barnesandnoble.com/w/shelldrake-harold-a-skaarup/1109124375?ean=9781469750002&itm=46&usri=harold+skaarup 

Photos and technical data on artillery preserved in Canada may be viewed by Province on seprate pages on this website.

J'imagine que beaucoup d'entre vous qui lisez ce livre connaissent très probablement la routine standard des exercices 
d'entraînement militaire et les rigueurs d'être sur le terrain en toutes saisons, sans parler des conditions rencontrées lors
du déploiement de nos jours. Que vous l'ayez expérimenté ou non, je suis sûr que vous pouvez bien imaginer ce que c'est
que de s'entraîner et de travailler dans la chaleur, la poussière et les moustiques en été, le vent, la pluie et la boue au printemps
et en automne, le la neige et le froid en hiver et, bien sûr, les défis quotidiens de routine des exercices de combat dans les
zones d'entraînement des Forces canadiennes. Pour la plupart des membres de l'Armée, cela comprend la BFC Gagetown,
la BFC Valcartier, la BFC Petawawa, la BFC Kingston, la BFC Shilo, la BFC Edmonton, la BFC Wainwright, la BFC Suffield
et tous les champs et zones d'exercice du LFAATC Aldershot et du LFCATC Meaford et leurs environs.
En tant qu'officier de l'armée dans les Forces canadiennes, j'ai eu le privilège d'avoir servi aux côtés d'un grand nombre 
d'hommes et de femmes militaires hautement professionnels de notre pays tout en participant à des entraînements en
Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis et lors de déploiements opérationnels dans Chypre, Bosnie-Herzégovine et
en Afghanistan. Au cours de ma formation et de mon développement professionnel militaire, j'ai beaucoup appris sur notre
longue histoire militaire. Mon intérêt pour notre dossier historique à multiples facettes m'a amené à écrire à ce sujet et à
rechercher les histoires sur les militaires et les femmes militaires du Canada et les outils et l'équipement qu'ils ont utilisés
pour préserver notre sécurité lorsque les nuages de guerre ont assombri nos horizons.
Les conservateurs, les docents et les bénévoles travaillant dans les musées militaires du Canada ont réussi à conserver un 
bon nombre d'armes de guerre militaires à la retraite et beaucoup sont toujours recherchés et, dans certains cas, sont de nouveau
en état de fonctionner. En tant qu'artiste, photographe et passionné d'histoire militaire, j'ai essayé de garder une trace de l'endroit
où l'équipement militaire canadien historique a survécu et se trouve actuellement et de mettre cette information à la disposition
d'autres personnes ayant le même intérêt. Pour ceux qui sont du même avis, le but de ce manuel est de fournir une simple liste
de contrôle de l'artillerie classique de la Grande Guerre et de la Seconde Guerre mondiale qui fait partie de notre héritage militaire
et un guide de localisation pour les trouver au Canada. Le livre comprend un certain nombre de photographies pour illustrer un
exemple de chaque arme à feu dans la mesure du possible, et énumère les emplacements des survivants par province.
En tant que passionné d'histoire militaire, j'ai appris au fil des ans qu'il y en a beaucoup qui ont des intérêts similaires à préserver
notre histoire. Nous avons tous vu d'étranges canons ou des chars retraités exposés à l'extérieur d'une salle d'exercices de la milice,
d'un monument aux morts, d'un site de parc municipal ou de la salle de la Légion royale canadienne, et beaucoup auront aimé visiter
plusieurs de nos musées militaires. La grande majorité de l'équipement de combat à la retraite utilisé en temps de guerre par les
membres des FC a diminué en nombre, bon nombre étant mis au rebut, d'autres étant abattus comme cibles, tandis que quelques-uns
ont été vendus à des opérateurs et collectionneurs étrangers. Heureusement, une poignée d'exemples importants de canons et d'engins
de guerre des FC à la retraite ont été conservés et peuvent être trouvés dans une grande variété d'emplacements au Canada Le nombre d'armes à feu canadiennes restaurées augmente en fait, car quelques rares exemples sont récupérés dans des parcs
à ferraille et des sites de monuments et récupérés pour la restauration. (Des objets ultra rares tels que des tourelles de canon
Skink AA me viennent à l'esprit). L'un des objectifs de ce livre est d'aider un passionné à retrouver ces monuments et artefacts
de musée et d'avoir un livre de référence simple à portée de main avec des informations plus détaillées à leur sujet, comme un
numéro de série, un emplacement du musée et des informations de contact qui pourraient être utiles. en apprenant un peu l'histoire
d'un véhicule particulier. Les pistolets détaillés dans ce manuel sont classés par ordre alphabétique par fabricant, numéro et type
dans l'ordre de leur mise en service dans les FC. Les données sont également annexées à une liste de la plupart des fusils actuels
trouvés dans les diverses collections et musées du Canada. Le livre est également destiné à servir de volume complémentaire à
"Ironsides", Musées et monuments des chars et des véhicules blindés de combat canadiens, également disponible en ligne. J’espère sincèrement qu’un plus grand nombre d’armes à feu et d’artillerie figurant sur cette liste seront un jour ajoutées au
dossier des survivants d’armes militaires historiquement importants qui ont été récupérés et restaurés. Shelldrake peut être commandé en ligne en couverture souple ou e-book dans ces librairies:
http://www.amazon.ca/Shelldrake-Canadian-Artillery-Museums-Monuments/dp/1469750007/ref=sr_1_44?s=books&ie=UTF8&qid=1331231081&sr=1-44

http://www.amazon.com/Shelldrake-Canadian-Artillery-Museums-Monuments/dp/1469750007/ref=sr_1_45?s=books&ie=UTF8&qid=1331231130&sr=1-45

http://bookstore.iuniverse.com/Products/SKU-000542288/Shelldrake.aspx

http://www.barnesandnoble.com/w/shelldrake-harold-a-skaarup/1109124375?ean=9781469750002&itm=46&usri=harold+skaarup